8. LE MARIN DE CARTHAGENE

Sous les rafales de pluie d'un terrible orage, Monito, un petit coupeur de poches colombien aide un curieux asiatique à se défaire de trois malfrats. L'homme lui donne en remerciement plus que l'argent nécessaire pour réaliser son rêve : échapper au froid de Bogota pour aller s'installer avec le vieux marin aveugle dont il partage le taudis, dans la tiédeur tropicale de Carthagène des Indes. Le voyage est long et dangereux, d'autant plus qu'ils emmènent avec eux une fillette à la voix d’or, martyrisée par son père.

L'ouvrage sort en 1998, dans la collection « Zanzibar » des éditions Milan, aujourd’hui fermée. Les droits pour le monde hispanique sont acquis par les éditions Edelvives, qui publient en 2004 une version révisée, sous le titre El marino de Cartagena.

Les trois compagnons parviennent sans problème à leur première étape, la ville de Honda. Mais ensuite les difficultés se multiplient et seuls Monito et le vieux marin parviendront à Carthagène.

Le vieux marin trouvera là une famille qu'il ne se connaissait pas et choisira de se sacrifier pour le bonheur des autres.

Monito, de son côté, retrouvera le mystérieux asiatique qu'il avait aidé à Bogota.

L'ouvrage en Français est aujourd'hui épuisé et il n'est plus disponible qu'en occasion.

  • marin cartagena [320x200]
  • Marin de Carthagène [320x200]